Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 29 mars 2009

troisieme leporello page deux

 

 

 

carnets-3-p-2.jpgon-rencontre.jpg

 

 

 

troisième leporello page deux, extrait de titre

dimanche, 15 mars 2009

deuxième leporello suite et fin

 

 

carnets-2-p-7.jpg

 

Deuxième leporello page sept

 

carnet-2-déplié.jpg

 

 

 

 

carnets-2-titre-1.jpgcarnets-2-titre-2.jpg

 

lundi, 09 mars 2009

de fil en crochet

 

 

Entre la pelote et le crochet il n’y a qu’un fil.20090309_086-cross.jpg Entre ses deux points les plus distants l’Hérault mesure 130 kms. Entre les mains de la plasticienne Anne Vanier Drussel s’est développée une chaînette au crochet longue de 130 Kms de tous les tons de vert que l’on peut trouver dans la garrigue. 20090309_074-cross.jpg

Il lui aura fallu 183 jours pour cette randonnée « en chambre ». De longues séances de solitude, des douleurs inévitables et le temps de peaufiner dans sa tête son projet et la façon dont elle le présentera.

 

Et comme un juste retour des choses la pelote est retournée à l’écheveau et l’écheveau solidaire de tous les autres dans un mouvement choisi par Anne a retrouvé le dessin du fil échappé de la pelote.

20090309_088-cross.jpgDes œuvres graphiques et des photos accompagnent une armée de laine composée de 96 écheveaux, debout. Un concentré de poésie et d’émotion !

Vous pourrez trouver sur son blog le déroulement de l’aventure, et l’explication du nom qu’elle a donné à son projet : CROSS. http://cross130.midiblogs.com/tag/anne%20vanier-dr%C3%BCs...


Il n’y a que quatre jours pour voir CROSS à Montpellier, salle Saint Ravy du 10 au 13 mars dans le cadre du Printemps des Poètes, de 13 heures à 19 heures. L’artiste est présente sur place tous les jours.

dimanche, 08 mars 2009

deuxième leporello suite

carnets-2-p-5.jpgcarnets-2-titre-2 copie 1.jpg

 

 

Deuxième leporello page cinq, extrait du titre

mercredi, 04 mars 2009

deuxième leporello page 4

 

carnets-2-p-4.jpgcarnets-2-titre-1 4.jpg

 

deuxième leporello page quatre, extrait du titre

dimanche, 01 mars 2009

Lithographie

 

Petit reportage photo d’un stage de lithographie à la Maison de la Gravure Méditerranée

 

Tout d’abord une définition : « Inventée par Aloys Senefelder en 1796 en Allemagne, la lithographie (du grec lithos, pierre et graphein, écrire) est une technique d’impression à plat qui permet la création et la reproduction à de multiples exemplaires d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire. » Wikipedia

 

Cette technique repose sur le principe de la répulsion de l'eau par les corps gras.

 

Les outils :


20090228-000-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

La presse                                          


20090228-030-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Le « râteau » en bois recouvert de cuir qui passe sur la pierre et la feuille pour répartir la pression.

 

20090228-011-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

La roue.

 

20090228-010-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 



 

Le pédalier qui assure le serrage


20090228-009-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Une ceinture de sécurité de voiture (je ne préciserai pas la marque…) en guise de courroie de transmission pour la roue.


20090228-022-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

L’encre


20090228-020-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

L’indispensable éponge.

 

20090228-027-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rouleau encreur.


Quelques notions techniques :

Les pierres sont polies en les frottant par deux l’une contre l’autre avec l’apport d’eau et de poudre abrasive (silicium) entre leurs deux surfaces.

On effectue un tracé direct sur la pierre avec un crayon gras ou un pinceau trempé dans une encre grasse, pour réaliser des lavis. On peut le gratter ensuite avec une lame de rasoir pour enlever l’encre et créer des zones blanches à l’impression. Lorsque le dessin est terminé, on couvre la pierre avec un mélange d'acide nitrique et de gomme arabique, pour créer une réaction chimique qui fixera le dessin gras d'une part, et rendra les parties vierges de la pierre plus hydrophiles d’autre part. Après un temps de repos, on nettoie à l’essence térébenthine, le dessin disparaît, sa trace reste visible sur la pierre : 20090228-018-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

La réalisation :

Avant de passer aux tirages on effectue les réglages sur la presse pour le calage et la pression en fonction de la taille et de l’épaisseur de la pierre (5 à 10 cms):

20090228-031-litho-blog-leger.jpg20090228-032-litho-blog-leger.jpg20090228-035-litho-blog-leger.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20090228-017-litho-blog-leger.jpg

20090228-034-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l'impression, la pierre est mouillée à l’éponge et les parties vierges se couvrent d'une pellicule d'eau, au contraire des régions dessinées et grasses.20090228-025-litho-blog-leger.jpg L'encre est ensuite appliquée sur la pierre au moyen d'un rouleau, ici recouvert de cuir, qui a été préalablement enduit d’encre. 20090228-008-litho-blog-leger.jpg20090228-012-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

L’encre se fixe sur les parties grasses et après essuyage du « trop plein » d’eau 20090228-023-litho-blog-leger.jpg on pose sur la pierre une feuille de papier humidifié.

 

Le râteau graissé est ramené sur la feuille elle-même recouverte d’une plaque métallique.20090228-016-litho-blog-leger.jpg On fixe le bras sur lequel il se trouve, 20090228-005-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

on monte sur le pédalier de tout son poids!20090228-lithographie-058.jpg et… tourne la roue ! 20090228-010-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Après ce passage le bras est repoussé 20090228-013-litho-blog-leger.jpg et on découvre le résultat. 20090228-006-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour chaque nouvelle impression, il faut humidifier et encrer à nouveau la pierre.

Si on ne veut pas atteindre rapidement des tons noirs trop forts qui masquent la sensibilité du dessin il faut nettoyer la pierre à l’essence et recommencer le processus d’humidification et d’encrage.

 

Durant cette journée nous avons tiré en « monochromie », le temps étant trop court pour aborder l’impression en plusieurs couleurs.

 

Quelques photos de « gestes » :

20090228-004-litho-blog-leger.jpg20090228-021-litho-blog-leger.jpg20090228-002-litho-blog-leger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

20090228-029-litho-blog-leger.jpg20090228-033-litho-blog-leger.jpg

Toutes les photos ont été prises par mes soins sur la presse lithographique qui se trouve à la Maison de la Gravure Méditerranée, 105 chemin des Mendrous 34170 CASTELNAU LE LEZ

 

 

 

 

Des sites à consulter :

http://maisondelagravure.free.fr/

 

http://cybermuse.beaux-arts.ca/cybermuse/showcases/techniques/print/litho/print_litho_intro_f.jsp

 

http://www.estampes.ch/technic/plat/litho/litho.htm

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lithographie